a

Nulla consequat massa quis enim. Donec pede justo, fringilla vel aliquet nec eget arcu. In enim justo, rhoncus vitae.

Info:
Archives

Quitter la ville pour la campagne

Screen Shot 2020-03-14 at 14.56.40.png

 

Passer quelques semaines au vert durant l’été, chez des amis ou dans une maison de vacances ne suffit plus….de plus en plus de Français rêvent de quitter la ville pour s’installer à la campagne.

Chaque année près de 100.000 prennent la clé des champs.

Changer de vie, se mettre au vert, offrir un meilleur environnement à sa famille, fuir le bruit, la pollution et l’insécurité, vivre au calme, avoir une plus grande maison, avoir plus de temps pour soi et les siens.…..les raisons sont innombrables. Chaque année en moyenne, près de 100.000 citadins décident pour des raisons diverses de quitter la ville.

Mais au delà du rêve de nature, la motivation essentielle est directement liée à la hausse vertigineuse des prix de location et d’achat des logements dans les grandes villes et leurs proches banlieues. Vivre dans les métropoles est devenu inabordable pour un mode de vie dégradé. On se loge pour beaucoup moins cher dans les petites communes avec une qualité de vie très supérieure.

D’après une personne qui a fait le saut, elle habite dans un village où il y a deux médecins pour ses mil cinq cent habitants- où on a systématiquement un rendez-vous dans les deux heures. Il y a également une boulangerie, une boucherie, une épicerie, un tabac, deux bars, une crèche, une école primaire et une dizaine de fêtes de village par an.

Le seul bémol il paraît serait que pour tout ce qui est spectacles, cinémas, théâtres, concerts…il faut aller à la grande ville la plus proche à 30 minutes.

Certains iraient jusqu’à dire que l’avenir de la France est dans la campagne. Une campagne réelle, contemporaine et dynamique. Enracinée mais connectée, loin des villes mais sans être isolée, rurale et urbaine.

Une nouvelle société française est-elle en train de naître?

 

                                                                                                                                                                                                   (Adapté du Figaro)